Samedi 23 Février 2019

<-- ^ -->

le nid (devoluy)

Sommet : 2509m      Dénivelé : 1306m      Bon Skieur


Thierry Pagnier


Carte IGN
Photos aériennes
Vallon du Mas, depuis son embouchure L'ascension du Vallon, sous un soleil de plomb Stéphane au sommet, devant l'Obiou Corps et les Ecrins

Pour une fin d'avril, il reste encore beaucoup de neige dans le Dévoluy. Nous sommes accueillis par le soleil dès la sortie de la voiture, chaussons et démarrons dans une neige qui transforme déjà.

(Comment, on n'était pas fin avril, pas même fin février ?)

Bon je reprends : pour un 23 février, il n'y a pas beaucoup de neige ! Nous partons de Villard Joli car ce petit hameau est 50 m au-dessus du départ habituel (Le Mas). En fait, il est nettement plus facile de partir du Mas et il y a au moins autant de neige.

Ceci dit, nous avons chaussé tout de suite, déchaussé pour passer quelques endroits sans neige sur le chemin et chaussé définitivement à 1350 m. Le déshabillage a été très rapide et le soleil a cogné dur !

Montée très agréable dans le vallon du Mas, avec l'alternance typique de parties en pente douce et de raidillons sévères. Nous suivons une belle trace, mais qui monte sec ! Arrivés au-dessus du col de Lapras, nous décidons d'aller à la Tête de Lapras plutôt qu'au Nid. Avec la descente vers le col, le dénivelé est identique, et cela nous évitera un repeautage. Nous mettons les couteaux pour passer la pente raide (30-35°), mais le haut est plutôt débonnaire et un paysage magnifique nous attend.

Très bonne neige en descente, quasiment jusqu'en bas du vallon. Ensuite, nous essayons de rejoindre un vallon sur la droite qui nous mènerait directement à Villard Joli, mais la forêt a poussé depuis les carte et nous nous payons une séance de bucheronnage sportive. 20 m de poudreuse et nous retrouvons le chemin de montée pour un retour vers 14h à la voiture. Un pot à Corps, puis retour sans problème à Grenoble.

 

-