Samedi 7 Avril 2012

<-- ^ -->

Raid Tour des Aiguilles d'Arves

      Très Bon Skieur Alpin


Eric Sibert


Carte IGN
Carte Google
Montée au Col de Martignare Crête du Signal de la Grave Descente du Col des Rochers du Vallon Coucher de soleil sur la Meije

Participants :
- pour le Caesug : Slim, Thierry et Éric
- en extérieur : Marc et Pierre

Sur une idée de Marc, l'idée est de réaliser le tour des Aiguilles d'Arves.

Samedi 7 avril :

Après regroupement à Montmélian, nous roulons jusqu'au Chalmieu, dans la vallée des Arves. La route au-dessus du village est déneigée alors nous nous garons 150 m plus haut. Nous décollons à 6h45 dans le jour naissant. Après une courte éclaircie et un rayon de soleil sur les Aiguilles d'Arves, un plafond nuageux bas est de retour. À la Basse du Gerbier, nous sommes à la limite du brouillard. Nous attaquons la première descente. Nous devons déchausser sur la partie basse, faute de neige. Nous repeautons pour monter dans la Tranchée. En haut, une longue traversée qui bote sur la fin nous mène au Col de Martignare. Versant Sud, la neige n'est pas au rendez-vous. Après une traversée puis une langue de neige qui nous descend au niveau du torrent, nous partons pour un long portage entrecoupé de quelques glissades sur les plaques de neige restantes.

D : +1700/-1600 m. 21 km.

Dimanche 8 avril :

Départ ski sur le dos à 7h30 et sous un temps couvert. Après une demi heure de marche, une langue de neige nous permet de remonter sur la crête. Nous ne déchaussons ensuite d'une fois pour passer quelques cailloux avant le Signal de la Grave. Nous continuons sur la crête. Le vent est au rendez-vous. Nous voyons en face qu'il y a un passage qui a l'air plus sympa que le Cruq des Aiguilles initialement prévu. Nous y montons (2937 m). Descente dans une bonne neige poudreuse jusqu'au Refuge du Goléon que nous atteignons à 13h.

D : +1235/-580 m. 10 km.

Lundi 9 avril :

Départ à 7h15 sous un ciel légèrement laiteux. Nous remontons le Vallon du Goléon sous un voile de plus en plus important. Après le glacier Lombard, nous prenons pied sur l'arête du Goléon. Nous posons les skis pour aller au sommet mais la progression est difficile dans les rochers. Nous renonçons en cours de route. Nous redescendons au refuge pendant qu'une partie du groupe enchaîne les aiguilles occidentale et centrale de la Saussaz. La météo se dégage dans l'après-midi.

D : +/- 955 m. 12 km.

Mardi 10 avril :

Départ 7h15 sous un ciel plus limpide que la veille. Nous remontons de nouveau le Vallon du Goléon. Nous obliquons à droite pour rallier la Pointe Salvador. Le ciel présente de nouveau des voiles d'altitudes avec des bourrasques. Notre itinéraire n'est pas optimal. Nous nous retrouvons sur une crête rocheuse. Finalement, nous redescendons sur le Col des Trois Pointes sans atteindre le sommet. Au col, nous devons attaquer la corniche à la pelle pour descendre versant Nord. La descente est assez raide au début mais dans la neige fraîche. Nous terminons au Refuge des Aiguilles d'Arves à midi. Après une éclaircie, le temps se bouche et tourne à la neige.

D : +825/-1045m. 9 km.

Mercredi 11 avril :

Réveil à 6h30 avec une mauvaise surprise. Il neige toujours avec du brouillard. Il y a 40 cm de fraîche. C'est raté pour le retour par le Col de l'Épaisseur. Départ 7h30 pour la vallée. La neige fraîche cache les cailloux traîtres. Non seulement, le vallon est bien plat mais ça botte. Nous parvenons au niveau de Bonnenuit à 10h. Il faut encore un moment pour trouver l'emplacement des nouvelles passerelles sur les rivières. Nous longeons ensuite la route à ski jusqu'aux Verneys. Nous prenons la navette bus pour Valloire. Le beau-frère de Marc vient chercher une partie de l'équipe et les remonte au Chalmieu. Ils doivent alors remettre les peaux pour remonter les 150 m de route enneigée jusqu'aux voitures. Il s'en suit une descente des véhicules façon chasse-neige. Pendant ce temps là, avec Pierre, nous descendons en bus à St-Michel-de-Maurienne puis en stop jusqu'à St-Jean-de-Maurienne où nous nous retrouvons tous à 14h30. Nous prenons un dernier verre au bar de la gare avant de nous quitter.

D : +65(+215)/-710m. 7 km.


Éric

-