Samedi 15 Juin 2013

<-- ^ -->

Col d'Arpire

      Dénivelé : 900m      Skieur Moyen


Eric Sibert


Carte IGN
Carte Google
Montée au Col d'Arpire 1 Col d'Arpire 1 Montée au Col d'Arpire 2 Lac de Roselend

L'idée de départ, c'était d'aller bivouaquer au pied d'une course pour pouvoir partir aux aurores et profiter de bonnes conditions sans se lever à des heures indues. Ça tombe bien car les météos nous annonçaient un ciel devant se dégager en fin de journée puis une nuit claire devant favoriser le regel. Donc, départ à 20h du campus. C'est moins dégagé que prévu, voir il pleut sur Belledonne. Nous parvenons au Cormet de Roselend peu avant 22h. Le ciel présente encore des nuages mais on voit la lune et des étoiles dans les trous. Jean-Marie monte sa tente alors que les autres préfèrent dormir à la belle étoile.À minuit et demi, la pluie arrive. Nous nous réfugions tous dans la grande tente de Jean-Marie.

Réveil à 5 h sous un ciel toujours pas dégagé. Départ à 6 h. Nous partons sur un programme modéré. Nous montons dans le vallon d'Arpire en visant le col au pied de l'aiguille du Grand Fond. La neige de névé, bien que non regelée, est portante. Pour l'aiguille du Grand Fond, les nuages et l'absence de regel ne nous incitent pas à tenter l'aventure dans le couloir. Au col lui-même, la descente sur l'autre versant n'est pas possible. Alors, nous descendons un peu du même côté. Puis nous remettons les peaux trempées comme des serpillières pour essayer le col un peu plus à l'ouest. Au sommet, le ciel commence enfin à se dégager. Coup d’œil sur les sommets environnants et le lac de Roselend. Il n'y a que le Mont-Blanc qui reste au-dessus du plafond nuageux. Après une petite croûte, descente sur une neige onctueuse mais encore portante, pas une neige à genoux. Retour à la voiture sans portage.

Je crois que c'est comme ça que se termine la saison.

-